Manuel de Survie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Manuel de Survie.

Message par Aldwen Kel'asha le Ven 17 Fév - 23:03

"Une flèche ne peut être décochée qu'en tirant en arrière. Quand la vie vous retient en arrière, ça signifie qu'elle va vous propulser loin en avant. Alors concentrez vous, et continuez de viser."



Avant Propos



Si vous lisez cet ouvrage, c'est que vous savez raisonnablement manier une arme. Vous ne supportez pas de rester dans une même région trop longtemps. Vous connaissez les différentes lois des peuples libres d'Azeroth. Vous êtes curieux de nature, mais affichez une prudente méfiance vis à vis des inconnus. Dans la mesure du possible, vous n'entrez jamais dans une bâtiment avant d'en avoir discrètement repéré chaque sortie. Vous n'êtes pas contre le fait de vous battre pour obtenir ce dont vous avez besoin. Vous méprisez ceux qui ne peuvent se défendre par eux même, mais respectez leur utilité s'ils peuvent vous faire progresser. Vous tirez une grande satisfaction de mener les choses à bien.

Alors nous pensons pareil.

Nous, les éclaireurs, apprécions la valeur de l'observation et du savoir-faire technique. Et même si vous êtes généralement antisocial, vous savez qu'il y a des inconvénients à travailler seul. Pour rester en vie et faire votre travail, vous avez parfois besoin de soutien et d'alliés pour vous protéger.

Néanmoins ce manuel vous enseignera les bases en matière de survie et de reconnaissance, basé sur les savoirs ancestraux et réflexions des plus grands rôdeurs. Il sera votre meilleur ami si vous décidez d'emprunter les sentiers tortueux de l'inconnu.


Survivre


Un bon éclaireur est un éclaireur VIVANT. Chaque fois que vous pénétrez en zone inconnue, vous vous exposez à de terribles dangers. En suivant mes conseils, vous pourrez prolonger votre carrière de quelques décennies.

A une attaque animale:

Même si vous êtes bien armé, la plupart des carnivores tenteront de vous dévorer. Que ce soit en forêt, dans la jungle ou le désert, vous pouvez classer les animaux hostiles en trois catégories et déterminer la meilleure approche.

- S'il est plus gros que vous:
Je pense à un jormungar, un dragon ou un diablosaure. Vous êtes déjà désavantagé par la taille, alors mettez toutes les chances de votre côté. S'il n'y a pas d'abri alentour, comme un gros tronc d'arbre ou le pilier de ruines Quel'dorei, reculez et maintenez la bête à distance, de sorte qu'elle ne puisse pas utiliser ses griffes ou ses dents. Si vous avez une arme, visez les yeux ou tout organe sensoriel.

Si cela échoue, faites votre possible pour disparaître de la vue du monstre. La plupart des animaux ayant recours à l'odorat, vous pouvez dissimuler votre odeur corporelle en vous frottant la peau de graisse. Ou bien prenez une partie de vos vivres et lancez la aussi loin que possible.

Ça ne marche toujours pas ? Plaquez vous au sol et ne bougez plus. Inutile de courir, il vous rattraperait.

Si la bête est vraiment immense et finit par vous avaler sans vous mâcher, il vous reste une chance. Inspirez profondément avant de glisser dans la gorge de la bête, et sortez votre couteau avant que le réflexe de déglutition ne vous immobilise. Maintenez la lame perpendiculaire à votre corps et brandissez la vers le haut. Avec un peu de chance, le monstre vous recrachera. Sinon continuez à retenir votre respiration jusqu'à ce que vous réussissiez à lui tailler un X dans le ventre, suffisamment grand pour pouvoir y passer la tête.

-S'il fait à peu près votre taille et votre poids:

Je pense à un ours, un tigre ou un loup, il n'est pas facile à maîtriser pour autant.

Tout d'abord: ne prenez pas une manifestation de menace pour une menace réelle. Un grondement sourd, un aiguillon vibrant ou une crête dressée ne sont que des avertissements, et vous vous en sortirez certainement mieux si vous évitez de vous battre. Reculez doucement, en tâchant de sortir du périmètre que la créature considère comme son territoire.
Évitez de dégager une odeur trop nauséabonde ou de marcher pesamment dans un cliquètement d'armure métallique.

Si le danger est réel, sachez que ce n'est pas la même chose d'être attaqué par un animal solitaire ou par une meute. S'il s'agit d'une meute, courez chercher refuge en haut d'un arbre ou dans une grotte dont l'entrée est étroite. Les membres de la meute seront forcés de vous affronter un par un.

La ruse peut venir à bout d'un animal pas très futé. Agitez une cape ou un manteau pour donner l'impression que vous êtes plus imposant que vous ne l'êtes réellement, ou lancez des pierres pour montrer que vous pouvez vous défendre. Vous pouvez aussi pousser des cris, uniquement d'une voix grave. Un son strident et universellement reconnu comme le cri d'une proie blessée. Si vous êtes un gnome, n'ouvrez pas la bouche.

Si la bête vous saute dessus, essayez la technique du grappin. Passez lui un bras autour du cou afin de lui couper la respiration. Si c'est un animal aquatique, enfoncez lui votre bras dans les ouïes. Basculez de telle sorte que vous vous trouviez au dessus de lui, sur son dos. Faites tout votre possible pour que les griffes restent à terre ou coincées quelques part.

La plupart des prédateurs mordent leur proie au cou pour la faire saigner ou suffoquer, ou bien la saisissent et lui secouent violemment la tête pour lui casser la colonne vertébrale. Si la créature a le dessus, recroquevillez vous pour protéger vos organes vitaux et couvrez votre cou de vos bras.

- S'il est plus petit que vous:

Les petites bestioles peuvent être redoutables surtout si elles sont venimeuses ou attaquent en essaim. Je pense aux serpents, araignées et autres guêpes.

Si vous vous trouvez face à un essaim, une torche ou un incendie lui fera garder ses distances, cela fonctionne aussi avec de la fumée. Pour y échapper, cherchez refuge dans les herbes hautes ou tentez d'entrer dans un bâtiment fermé. Plonger dans l'eau peut fonctionner... si vous êtes bon en apnée. Sinon il faudra vous battre à la surface de l'eau contre une horde de vermine agressives. Et vous n'avez pas envie de faire ça.


avatar
Aldwen Kel'asha

Féminin Messages : 31
Race : Demi-elfe
Classe : Illusionniste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel de Survie.

Message par Aldwen Kel'asha le Ven 17 Fév - 23:03

Soigner ses blessures



Explorer les régions les plus reculées n'est pas une partie de plaisir. Encore moins quand on est blessé et qu'il n'y a pas l'ombre d'un guérisseur alentour.

- Brûlure: La question est de savoir à quel point avez vous été atteint. Rougeur, fonte de la peau, fonte de la chair ? Empêchez la blessure de s'infecter en la débarrassant des morceaux d'armure ou autres brindilles sans arracher la chair qui pourrait y être collée et en l'enveloppant dans un linge propre et humide. Vous pouvez trouver autour de vous des produits qui pourront entamer le processus de cicatrisation comme de la graisse animale ou du miel. Prenez quelque chose contre la douleur si vous avez des connaissances en botanique ou des potions.

- Blessure à l'arme blanche: Elle provoquera certainement une hémorragie. Essayez de la stopper en appuyant fortement dessus ou en pinçant un point de pression artériel. Si vous saignez trop abondamment, optez pour un garrot (placez un tissu autour du membre et serrez le à l'aide d'un bâton que vous tournerez comme une manivelle). La pression sera telle que l'écoulement sanguin s'arrêtera complètement, mais vous risquerez de perdre le membre.

Si la lame est encore fichée dans le corps, c'est qu'elle tient probablement vos entrailles en place. N'essayez pas de retirer une lame de votre corps si vous estimez qu'elle a pu toucher un organe vital. Cassez la au niveau de la peau si vous le pouvez, puis immobilisez le bout qui reste à l'aide d'un bandage bien serré.

- Fracture: Toute fracture d'un membre porteur vous empêchera de poursuivre votre périple. Immobilisez la fracture de sorte que les extrémités brisées ne frottent pas l'une contre l'autre. Faites vous deux longues attelles bien droites. Nouez les en les serrant bien contre votre membre.

- Empoisonnement: Un animal peut injecter du poison par morsure, ou envoyer des piquants toxiques qui percent la peau. Il peut aussi cracher des globules de poison qui seront absorbées par les pores de la peau, voire exhaler des miasmes qui se retrouveront dans votre bouche et vos narines. Si vous avez été empoisonné et que vous êtes seul, effectuez les étapes suivantes:
> Même si vous avez tué la bestiole, éloignez vous. Un congénère peut être proche, ou bien l'animal peut remordre par réflexe d'agonie.
>Si vous avez avalé ou inhalé le poison, essayez de vomir.
>Si vous avez été mordu sur un membre, gardez celui ci en position basse, au dessous du cœur. Bougez le moins possible.
>Comprimez le membre avec un tampon, entre le cœur et la morsure.
> Si la blessure commence à enfler, retirez votre armure.


avatar
Aldwen Kel'asha

Féminin Messages : 31
Race : Demi-elfe
Classe : Illusionniste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum